Comment financer mon entreprise sans fonds?

C’est souvent un cauchemar pour les entrepreneurs qui se lancent pour trouver suffisamment de capitaux pour lancer leur entreprise. Demander un prêt reste le moyen le plus courant de trouver des capitaux, mais c’est l’une des façons les plus complexes de procéder ; en effet, les banques n’aiment pas les risques et vous devez présenter un très bon profil pour obtenir un prêt d’une banque ou une simple carte de crédit. Mais il existe plusieurs autres moyens de financer son entreprise, en voici quelques-uns

1. Collecte de fonds au sein de votre propre cercle (méthode Bootstrapping):

Recueillir des fonds auprès de votre famille et de vos amis pourrait être un bon moyen de commencer à constituer votre capital. Vous avez le contrôle total du financement et, en général, l’obtention d’un prêt auprès de vos amis et de votre famille est beaucoup plus souple que toutes les autres manières de financer votre entreprise. Cependant, l’utilisation de vos fonds personnels et de ceux de votre famille et de vos amis est souvent limitée et vous devez vous concentrer pour obtenir des avantages aussi rapidement que possible afin de lancer votre projet à un niveau supérieur. De plus, il n’est pas possible au début de dépenser de l’argent pour le marketing par exemple.

2. Aide publique / aide gouvernementale:

Il existe de nombreux programmes de soutien public pour la création, le développement et toutes les phases de la vie de l’entreprise. Ils peuvent provenir directement de l’État, des régions ou des villes, mais aussi de différentes structures, comme les institutions publiques. Ces aides peuvent prendre des formes diverses, avances remboursables, préfinancements… De nombreuses subventions sont disponibles pour les petites entreprises, fournissant de l’argent pour aider les entreprises à démarrer, pour que les petites entreprises investissent dans la recherche et le développement. Mais il y a certains inconvénients concernant l’aide publique ; en effet, recevoir un financement est un processus très lent.

3. Les prêts d’honneur:

C’est un prêt personnel à taux zéro pour financer son entreprise. Son rôle est de faire effet de levier pour vous faciliter l’accès aux prêts bancaires. Si vous ne disposez pas d’un apport personnel suffisant pour obtenir un emprunt bancaire permettant de boucler le financement de votre projet de création ou reprise d’entreprise, il vous est possible de renforcer cet apport en sollicitant un prêt sans intérêts ni garanties que vous vous engagerez à rembourser “sur l’honneur”. Ces prêts sont souvent conditionnés par l’octroi d’un prêt bancaire.

4. Les microcrédits pour financer son entreprise:

Le microcrédit est un prêt accordé aux entreprises dont les projets présentent des caractéristiques spécifiques qui les excluent des crédits bancaires traditionnels. Il s’agit d’un prêt destiné à tout type de création ou de développement d’entreprise, de stock d’investissement, de trésorerie, de production, etc. Les institutions de micro-finance spécialisées accordent principalement des prêts à la création à des taux plus bas et d’autres types de crédits, même si certains sont à taux inférieur à zéro. Les microcrédits accordés par ces institutions aux entrepreneurs et aux artisans peuvent aller jusqu’à 5 000 et doivent être remboursés sur une période de 24 mois.

Les prêts accordés :

  • Crédits à la création (les prêts les plus courants pour les entrepreneurs)
  • Crédits renouvelables
  • Crédits pour le financement d’opérations on-off

5. Le crowdfunding:

Le Crowdfunding permet de collecter des fonds auprès d’un large public afin de financer son entreprise ou un projet innovant qui se fait via Internet. Le Crowdfunding est une solution de financement pour la création de développement d’activités. Ce mode de financement est en général complémentaire d’autres outils de financement tels que le prêt sur fonds propres, les prêts bancaires, les micro-crédits, etc. C’est un moyen de mettre en contact des personnes finançant des activités (en général des particuliers) sur Internet. Le financement par des personnes présente de nombreux avantages car il permet d’accéder facilement au capital. Pas besoin d’aller à la banque et d’organiser des réunions pour obtenir un score de crédit et savoir si vous êtes solvable ou non.

Le Crowdfunding permet également de voir si le projet suscite une prise de conscience et un intérêt. Plus le nombre de personnes participant au crowdfunding est élevé, plus vous saurez que vous avez des clients potentiels. Ils peuvent agir en tant qu’ambassadeurs et le projet pourrait être utilisé comme un outil de communication avant le lancement du produit et gagner en visibilité. Toutefois, une campagne de crowdfunding est souvent un processus long et il faut plusieurs personnes pour obtenir l’argent. Sachant que moins de 40% des startups obtiennent les fonds à la fin de la campagne, cela peut mettre votre projet en péril, car ce processus pour financer son entreprise et long et incertain.

6. Angel investors:

Un business angel est une personne physique qui décide d’investir une partie de son patrimoine financier personnel dans des entreprises innovantes présentant un fort potentiel. Il opère généralement seul, mais peut s’associer à d’autres investisseurs providentiels et constituer un fonds. Leur objectif est de créer une valeur ajoutée substantielle via leurs investissements. En général, ils ont une participation minoritaire dans l’entreprise (partie du capital inférieure à 20 %) mais ils participent activement à la vie de l’entreprise et à la prise de décisions. Pour ces raisons, ils mettent en priorité les entreprises de proximité et préfèrent investir dans des projets locaux. Par définition, les investisseurs providentiels sont des personnes physiques agréées dont la valeur nette dépasse un million de dollars ou dont le revenu annuel est supérieur à 200 000 dollars.

Sachant cela, les investisseurs providentiels peuvent être une bonne source de capitaux pour votre entreprise. Tout d’abord, vous devez disposer d’un plan d’affaires solide et d’un bon argumentaire. Vous devez capter leur attention avec enthousiasme et des points de données prometteurs sur la situation actuelle et le potentiel futur de votre entreprise pour demander à financer votre entreprise.

Vous vous demandez peut-être comment trouver des investisseurs providentiels. Cela peut sembler difficile, mais de nombreuses ressources existent. Par exemple, Funding Post organise des vitrines pour les investisseurs providentiels dans tout le pays. Et l’Angel Capital Association est une excellente plateforme pour rechercher, rencontrer et organiser des présentations aux anges.

7. Les fonds d’investissement pour financer son entreprise:

Près de 300 fonds d’investissement qui ont pour but de financer des entreprises, sont regroupés en France au sein de l’Association française des investisseurs pour la croissance (Afic). Il s’agit d’actionnaires professionnels qui prennent une participation en capital, majoritaire ou minoritaire, dans des entreprises généralement non cotées en bourse. « [Ils] participent à la définition d’une stratégie claire et de long terme pour l’entreprise, lui permettant de créer de la valeur pour ses clients, ses actionnaires et ses salariés », souligne l’association.

Cette activité de capital-investissement peut intervenir sur cinq volets :

  • la création d’entreprises et le financement de nouvelles technologies (capital-innovation),
  • les entreprises en croissance et à fort potentiel de développement (capital-développement),
  • l’acquisition, la transmission ou la cession d’entreprises (capital-transmission),
  • le rachat d’entreprises en difficulté (capital-retournement),
  • le financement d’infrastructures, comme les télécommunications ou les équipements publics routiers (fonds d’infrastructures).

Les acteurs du capital-investissement injectent en moyenne 5 millions d’euros par entreprise, et rarement moins de 250 000 euros, au cours d’un partenariat qui dure généralement de 3 à 7 ans. En 2015, ils ont ainsi investi près de 11 milliards d’euros dans l’économie française et ont soutenu plus de 1 600 entreprises, dont 78 % de PME, selon les chiffres de l’Afic.

Il existe beaucoup d’options qui vous permettent d’obtenir des fonds pour financer votre entreprise, que ce soit pour le lancement ou pour gérer votre trésorerie au quotidien. Les ressources d’une entreprise de petite taille fluctuent facilement, et il nécessaire de prévoir plusieurs solutions et d’aides financières. Everest est une carte professionnelle qui offre de nombreux avantages: vous pouvez bénéficier de cartes de paiement plastiques et des cartes virtuelles pour vous et toute votre équipe.

La carte Everest offre une facilité de paiement qui vous permet d’effectuer vos achats maintenant et de les rembourser jusqu’à 45 jours après la date d’échéance. Cela vous donne la possibilité d’étendre la période de remboursement pour mieux gérer vos dépenses et obtenir plus de flexibilité. Vous pouvez également demander une limite de crédit (sous réserve d’approbation) afin d’augmenter votre pouvoir d’achat si nécessaire.

Partager sur facebook
Share on Facebook
Partager sur linkedin
Share on LinkedIn
Partager sur email
Share by email

Vous serez peut-être également intéressé par

Vous souhaitez ouvrir un compte Everest?