#Biztalk: Antoine Hron, partner chez Klin, nous explique comment intégrer une stratégie de durabilité au sein son business model

Nous sommes enchantés d’interviewer le co-fondateur de Klin.lu, Antoine Hron, le premier service de blanchisserie et de nettoyage à sec à la demande à Luxembourg. Antoine nous explique en détails les débuts de son aventure avec Klin, les valeurs et la stratégie RSE mise en place pour réduire l’impact sur l’environnement, ainsi que les nouveaux projets en cours, notamment byKlin, la nouvelle marque de l’entreprise, avec le lancement d’un nouveau point de vente physique.

Racontez-nous l’histoire de Klin, d’où est venue l’idée de démarrer une entreprise de services de pressing?

L’idée de me lancer dans l’entrepreneuriat m’a toujours séduit. Une opportunité de marché s’est présentée à moi lorsque je recherchais une industrie qui pourrait bénéficier au maximum de la digitalisation et d’une orientation plus écologique. Le contexte de la blanchisserie s’y prêtait bien, car c’est une industrie qui avait très peu innové ces dernières décennies. Tous les ingrédients étaient réunis pour bénéficier de ce type de services.

J’ai été mis en contact avec une personne qui souhaitait faire la même chose, et qui avait déjà l’idée de mettre en place ce type de services. C’est comme cela que j’ai rencontré mon associé Pit Zens, qui avait pas mal avancé sur la partie “machine”, donc les deux compétences étaient complémentaires pour mener à bien ce projet. Pit a la connaissance du fonctionnement de la production, et moi la connaissance du “business development”, de la stratégie, et comment développer ces services à Luxembourg.

Comment combinez-vous technologie et service de pressing à domicile? Quelles sont les principales fonctionnalités de votre application mobile?

Initialement nous n’avions pas d’application mobile, seulement une application web. Celle-ci a le même mode de fonctionnement et les mêmes ingrédients que l’application mobile. Nous avons répliqué le fonctionnement d’autres plateformes venant de l’étranger. Par exemple le client choisit la date de collecte et de récupération des vêtements. Le concept ne vient pas de nous, c’est un processus qui marchait déjà bien à l’étranger. Le marché luxembourgeois se prête bien à ces services pour lesquels la demande est importante. Le niveau de vie est suffisamment élevé pour se payer ce genre de services, donc l’opportunité était à saisir au Luxembourg.

Quels ont été les plus grands défis que vous avez rencontrés au début de votre aventure en 2017? Comment avez-vous réussi à les surmonter?

Les plus gros challenges ont été les process, et la partie “IT”. Nous n’avions pas les compétences en interne, et nous devions avoir une compréhension globale du fonctionnement. Nous avions au début des problèmes sur le site internet, les commandes n’étaient pas au point, alors que le client attend de pouvoir faire une commande en trois clics. Il a fallu retravailler la plateforme et répondre aux attentes des clients. Tout était nouveau, notamment les processus de nettoyage de vêtements, combien de temps cela prend et aussi sur le plan de la logistique et de la traçabilité des vêtements.

La gestion de la trésorerie est aussi un challenge car notre activité demande beaucoup d’investissements, notamment sur les machines. Nos services sont plus respectueux de l’environnement : nous utilisons des technologie récentes qui consomment moins d’eau et des solvants plus haut de gamme qui ont un impact plus réduit sur l’environnement. La digitalisation a également un coût supplémentaire, pour scanner et imprimer les codes-barres par exemple. Nous avons des coûts fixes pour la livraison dont l’assurance,et des postes fixes comme le chauffeur. Délivrer des services de qualité et respectueux de l’environnement revient plus cher, mais cela fait partie de nos valeurs.

Comment avez-vous inclus une stratégie RSE et “green” dans votre proposition de valeur? En quoi vos services sont “durables”?

Depuis le début, nous avions cette valeur en interne de travailler d’une manière plus respectueuse de l’environnement. Le milieu de la laverie est une industrie qui par essence consomme de l’eau, des solvants, et qui a un impact sur la nature. Nous avons voulu offrir des services plus respectueux de l’environnement. Cela a été un élément différenciateur sur le marché d’offrir des produits plus “verts”, mais également le service de livraison à domicile, le paiement en ligne, etc, chaque client y trouve son compte.

Votre blanchisserie à Foetz tourne bien, et votre flotte Klin s’est agrandie! Pouvez-vous nous en dire plus sur “byKlin” et sur vos prochains projets?

Le projet byKlin est une opportunité qui s’est présentée à nous en dernière minute. Le City Concorde nous a contacté et nous avons décidé d’ouvrir un point de vente. Bien que nos services soient exclusivement digitaux, on se rend compte que beaucoup veulent également avoir un contact physique. Les gens qui font leurs courses dans les centres commerciaux prennent leur sac de linge pour aller à la laverie. Les centres commerciaux continuent à drainer pas mal de gens, et les services annexes bénéficient de ce trafic. Nous avions en tête l’idée d’un ou deux magasins bien positionnés, car il est intéressant d’avoir une boutique physique. Nous souhaitons offrir un service qualitatif, où tout est fait localement.

Nos objectifs sont de continuer à grandir, car la laverie est une industrie qui est gourmande en coûts d’investissements et en ressources humaines. Nous avons actuellement 20 employés, ce qui représente des coûts fixes importants, notre industrie est une industrie de volume. Nous sommes connus dans l’écosystème startups, mais le grand public ne connaît pas vraiment Klin, donc le potentiel de développement est très important. Nous réfléchissons à des projets plus stratégiques, et nous pouvons ouvrir de nouveaux magasins, et au niveau IT, ajouter une ou deux fonctionnalités dans l’application mobile par exemple. Nous sommes également en pourparler pour faire partie d’un projet européen afin de collaborer avec d’autres entreprises dans le traitement des eaux usées. C’est un projet en discussion.

Nous avons le plaisir de partager avec notre communauté Everest, une offre spéciale pour bénéficier et essayer les services de Klin. Si vous avez besoin de services de blanchisserie plus écolo, rendez-vous sur notre page des offres membres pour plus d’informations ici.

Partager sur facebook
Share on Facebook
Partager sur linkedin
Share on LinkedIn
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Share by email

Vous serez peut-être également intéressé par

Vous souhaitez ouvrir un compte Everest?