Les 5 conseils pour mieux gérer ses finances avant de commencer son activité

Vous avez décidé de monter votre activité afin de réaliser votre projet entrepreneurial. Mais pour gérer votre entreprise il ne suffit pas d’exceller dans votre secteur d’activité. Manager une entreprise suppose d’acquérir de nombreuses compétences en gestion, finance, ressources humaines… Au début, la plupart des entrepreneurs doivent faire face aux complexités de la comptabilité, de la tenue des comptes et des impôts. 

Ainsi, découvrez comment gérer la trésorerie de votre micro entreprise, à travers l’application de quelques principes de base.

1. Etablir des tableaux financiers pour mieux gérer ses finances

Vous devrez établir des tableaux financiers qui vous permettront de comprendre au mieux la situation comptable de votre entreprise, notamment le plan financier, le compte de résultat, et le plan de trésorerie. 

Le compte de résultat prévisionnel vous permettra de comprendre et de prévoir le résultat que allez effectuer pour les trois premières années d’exercices comptable, mais aussi de savoir si l’activité de l’entreprise générera assez de bénéfices pour être rentable et viable. 

Le compte de résultat pour une entreprise se fait en général sur 3 ans, mais souvent les entreprises innovantes dont les startups, effectuent un compte de résultats sur 5 ans. 

Le compte de résultat prend en compte le chiffre d’affaire prévisionnel (générée par l’activité de l’entreprise), les charges prévisionnelles (dépenses, charges d’exploitation, charges de personnel, impôts TVA, etc) et les charges exceptionnelles. 

Le plan de trésorerie vous permettra de comprendre les différents flux monétaires de votre entreprise, que ce soit les encaissements et les décaissements sur une année entière et mois par mois. Il prend en compte toutes les dépenses, les charges, des délais de paiement) et vous indiquera s’il vous reste un solde suffisant par mois et dans le cas échéant prévoir plus de liquidités.

2. Vous dotez d’un logiciel comptable

Se doter d’un logiciel comptable reste la solution la plus aisée pour ne pas se perdre dans votre comptabilité et dans les tâches administratives. Cela vous permettra de diminuer les marges d’erreurs et ainsi de gagner du temps et en productivité. Peu importe que votre entreprise soit petite ou grande, il est indispensable d’automatiser la comptabilité de entreprise. QuickBooks et Peachtree sont de bons systèmes qui sont user-friendly même pour les non comptables et facile d’utilisation. Vous serez en meilleure position pour gérer votre entreprise grâce aux fichiers générés par ces programmes informatiques et avoir des informations à jour. 

Automatiser sa comptabilité se fait pour la saisie des factures d’achats, la gestion des échéances et des relances client, la mise au point des états comptables, l’import et l’export des données comptables. Cela permet d’avoir une meilleure fiabilité des données, d’optimiser les processus de paiement, de mieux suivre et gérer les finances de l’entreprise. 

Certains critères rentrent en compte pour le choix du logiciel comptable: que ce soit la maniabilité, la maintenance ou encore le rapport qualité prix du logiciel.

3. Séparer votre compte personnel et professionnel

Ouvrir un compte bancaire professionnel pour votre entreprise n’est pas obligatoire, vous pouvez tout à fait ouvrir un compte courant pour votre activité commerciale. Cela regroupe le dépôt de vos recettes, les dépenses effectuées, le paiement des charges, etc. L’avantage d’ouvrir un compte professionnel se trouve dans les services offerts, l’accompagnement et le service clientèle ainsi que des services plus spécifiques pour les entreprises, que proposent les banques. 

Par exemple, si vous ouvrez un compte professionnel, vous pourrez bénéficier d’un terminal de paiement, faire des versements aux fournisseurs et aux salariés, demander un prêt pour votre entreprise, avoir des autorisations de découverts plus élevés.

Séparer le compte personnel du compte professionnel a surtout l’avantage de ne pas mélanger les transactions et de gagner du temps consacré à la comptabilité, mais sera nécessaire également en cas de contrôle fiscal. Pour cela vous pouvez vous doter de cartes business pour vos dépenses professionnelles et pour les membres de votre équipe qui vous permettra de mieux gérer vos finances.

4. Commandez une carte de crédit pour votre entreprise

Utiliser une carte de crédit permet à votre entreprise de commencer à établir un historique et ses propres antécédents de paiement auprès des agences de renseignements sur le crédit aux entreprises et ainsi de mieux gérer ses finances. Utiliser une carte de crédit régulièrement et payer ses factures à temps est l’un des meilleurs moyens de se constituer un bon crédit. Payer uniquement en espèce n’aide en rien votre cote de crédit. Pour commencer à vous constituer un bon crédit, il suffit de facturer quelques dépenses mensuelles dont vous avez la possibilité de rembourser. Si vous obtenez une carte qui ne comporte pas de frais annuels, vous pouvez prouver que vous êtes un client fiable sans ces dépenses supplémentaires. Utiliser une carte Business vous évitera l’avance de frais parfois importants, la longue attente que peut entraîner le remboursement d’une note de frais ou encore la perte d’un justificatif qui vous empêche ce remboursement.

5. Connaissez vos obligations fiscales et l’imposition de votre activité entrepreneuriale

Le choix d’un lieu d’implantation pour votre nouvelle entreprise ou votre entreprise existante, doit tenir compte de nombreux facteurs : une atmosphère favorable aux entreprises, des politiques fiscales favorables, l’accès à des marchés solides et à une main-d’œuvre qualifiée, de bonnes infrastructures et un large éventail de services aux entreprises. En outre, l’un des aspects financiers les plus importants pour toute entreprise, surtout lorsqu’elle est en phase de démarrage, est de s’assurer que vous payez les bons impôts. Les règles sont fixées par les autorités nationales et peuvent être différentes pour chaque État membre. 

Selon le statut juridique de l’entreprise et le régime d’imposition, les obligations fiscales sont différentes: imposition sur les bénéfices, TVA, taxes sur les salaires etc. Il est important de connaître les impôts et les taxes qui concernent l’entreprise pour anticiper les obligations déclaratives et de paiement et ainsi mieux gérer ses finances. Soit une imposition directe à l’impôt sur le revenu en son nom ou soit un impôt sur les sociétés au niveau de l’entreprise.

Partager sur facebook
Share on Facebook
Partager sur linkedin
Share on LinkedIn
Partager sur email
Share by email

Vous serez peut-être également intéressé par

Vous souhaitez ouvrir un compte Everest?